En 2019 notre expo sera le 16 juin et nous vous présenterons la marque Peugeot et ses dérivés Simca Talbot.....

Nombre de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui236
mod_vvisit_counterHier131
mod_vvisit_counterCette semaine367
mod_vvisit_counterSemaine dernière949
mod_vvisit_counterCe mois2011
mod_vvisit_counterMois dernier2568
mod_vvisit_counterToujours712734

Sortie des dames 2018

Samedi 14 juillet 2018, la zone artisanale de St Sauveur en Rue s'anime dès 7h45, sous l'odeur du café croissant : le rendez-vous est inhabituel pour cette sortie organisée par les dames du club. Une quinzaine de véhicules et une trentaine de participants se retrouvent dans la bonne humeur.

Le Tracol, Montfaucon, Tence, le Mazet, les routes de la Haute-Loire nous amènent tranquillement et sous le soleil, jusqu'au Monastier sur Gazeille.

 

Surprise pour tous les participants : En cette journée du 14 juillet, il va falloir reprendre le chemin de l'école primaire. Blouses bleues pour les filles, blouses grises pour les garçons, béret et sabots pour tout le monde ...et en rang pour la rentrée des classes !

Dans le musée de « la vieille école », chacun reconnaît, avec un peu de nostalgie et beaucoup de plaisir, les différents objets scolaires qu'il utilisait dans sa jeunesse.

Mais pas le temps de rêvasser trop longtemps : le maître d'école n'aime pas s'attendrir. Début de la matinée par une page d'écriture : pleins et déliés, la plume « sergent major » trace sur les cahiers à carreaux le nom des élèves et la date du jour: certains tire la langue ….attention aux pâtés et aux taches !

Puis c'est le moment tant redouté de la dictée. Un maître improvisé reprend du service. Les mauvais élèves du club lâchent quelques polissonneries sous le regard outré de deux jeunes filles. La fourmi qui ne manifeste jamais sa féminité est le premier piège à éviter. On ne saura jamais qui a fait le plus de fautes à cette dictée.

Et c'est déjà l'heure de la leçon de calcul. Le boulier, miraculeux, révélera toutes ses vertus aux grands élèves que nous sommes, incrédules et ébahis. Ça nous évitera de réviser nos tables.

Nous ferons la photo de classe, ...tous coiffés d'un beau béret d'âne … c'était bien mérité !!

Certaines matinées scolaires passent très vite, trop vite même : il est déjà l'heure de remonter en voiture pour rejoindre les Estables et son auberge « la ferme du Mézenc » où les spécialités du Vivarais nous régalent.

 

Pour le retour, l'itinéraire emprunte les routes sinueuses et accidentées de la montagne ardéchoise. Borée, St Martin de Valamas, St Agrève.  Les paysages sont grandioses et la chaleur n'épargne pas quelques carburateurs récalcitrants. Une pause arrosée de boissons fraîches et de quelques gouttes de pluie permet à tous de reprendre leur souffle. Il fait doux, on est bien, certains jouent aux billes apportées par les dames-organisatrices qui ont vraiment pensé à tout.

C'est l'heure de repartir, personne y a vraiment le goût, mais il est déjà tard et les routes sont encore les routes ardéchoises. Rochepaule, le pont du Doux, St Pierre sur Doux, Col des Baraques, Vallée de la Vocance. Au gré des carrefours, les participants éloignés nous quittent, pourtant une petite route inédite nous conduit jusqu'à Burdigne, sous un ciel orageux mais sec qui laisse passer quelques rayons du soleil : magnifique.

 

Merci mes dames.

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2018. All Rights Reserved.