En 2019 notre expo sera le 16 juin et nous vous présenterons la marque Peugeot et ses dérivés Simca Talbot.....

Nombre de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui266
mod_vvisit_counterHier131
mod_vvisit_counterCette semaine397
mod_vvisit_counterSemaine dernière949
mod_vvisit_counterCe mois2041
mod_vvisit_counterMois dernier2568
mod_vvisit_counterToujours712764

Sortie été 2010

Samedi 31 juillet : beau temps, soleil et fraîcheur matinale : 22 voitures se mettent en route pour un parcours de deux jours sur les routes de la Haute Loire. Eric, grand organisateur de cette sortie, remet à chaque équipage le book avec, en supplément, une énigmatique question sur notre destination :  on y parle de chevaux (vapeur ou non) et autres canassons…A chacun d’émettre une hypothèse : la réponse à midi sur le lieu du pique-nique.

 

Pause café à Montfaucon puis direction les Gorges de la Loire et ensuite la vallée de l’Arzon.

 

Il est temps de décapoter

 

 Les virages se succèdent et la route, de plus en plus belle, prend de l’altitude et nous offre à chaque détour des paysages nouveaux. Sans encombre, nous atteignons enfin le lieu mystérieux du pique-nique. Surprise pour la plupart d’entre nous : un hippodrome, un vrai, là en pleine campagne à 900 m d’altitude. Pas celui de Longchamp, non bien sûr, mais celui de Lachamp, beaucoup plus charmant, caché au milieu de sa forêt de pins sylvestres, situé sur la commune de Jullianges aux confins du parc Livradois Forez. L’œuvre d’une vie d’un fanatique de cheval de course, entreprise poursuivie par une petite équipe de passionnés en plein milieu de la Haute Loire. Piste en cendrée longue d’un kilomètre deux. Du velours pour sabots de cheval !

 

 

 

Faveur accordée à nos 22 voitures : elles auront, elles aussi, le plaisir d’y rouler avec, innovation dans le club, toutes les dames au volant pour un ou deux tours "grand luxe". Le privilège fut tant apprécié qu’il fût difficile d’interrompre "les tours de manège".

 

 

 

 

 

 

Courte étape en direction de la Chaise Dieu, en passant par le charmant petit village de Bonneval.

 

 

 Une photo pour la presse locale n’aura d’autre effet que de précipiter la voiture de notre président dans le fossé, histoire de ne pas faire dans la banalité. Un bon coup de main a suffi pour la remettre sur ses quatre roues.

 

source La Tribune Le Progrés du lundi 2 Aout 2010 photo Marie Christine Cartier

 

Visite de la salle des échos et de l’abbatiale. Certains en profitent, incognito pour récupérer, pendant que les autres révisent leur catéchisme sur la bande dessinée d’une tapisserie de plusieurs dizaines de mètres, sous les commentaires éclairés d’un moine euphorique.

 

 

 

 

 

 

 

 Il est déjà temps de rejoindre notre lieu d’hébergement au village de vacances du Domaine de la Tour. Repas et repos de bonne tenue, comme on sait si bien le faire en Haute-Loire.

 

Dimanche 1ier août, quelques kilomètres pour chauffer les moteurs et nouvelle surprise à St Victor sur Arlanc où un personnage "haut en couleurs" nous accueille dans son musée de la TSF. Imaginez le subtil mélange d’un collectionneur passionné, d’un conservateur érudit et d’un guide à la parole bien pendue ! Et bien vous l’écoutez pendant des heures ! Si, en plus, la collection est très complète, la présentation attractive et claire et que les commentaires sont intéressants… et bien vous ne partez plus !

 

 

Un bon moment de fou rire pour certaines et certains

 

 

  

 

 

 

Et si, quand vous sortez du musée, le brave homme peut encore vous en raconter tout autant sur l’église du IXème  voisine... Et bien-là, vous êtes "carrément à la bourre" pour le repas de midi …mais pas mécontent de votre matinée !

 

 

C’est donc "grand temps" de se rendre sur la terrasse d’un restaurant à Craponne sur Arzon. Tant pis pour la visite du village natal de notre organisateur. Les premiers grincheux ont à peine le temps de se plaindre du soleil qui les agresse entre les toiles des parasols, qu’ils apprennent à leur dépens que les dieux du beau temps sont très susceptibles en Haute-Loire et qu’ils ne manquent jamais de se venger en envoyant à la charge de gros nuages noirs. Le repas fut donc arrosé !

 

Un retour prudent sur routes humides mais tout aussi agréables qu’à l’aller nous ramènera,  sans problème, jusqu’à l’auberge des Trois croix, notre lieu de séparation. Bravo et merci Eric, toi le local de l’étape.

 

Sur le retour le village médieval de Chalencon  depuis un point de vue sur la route de Tiranges

 

 

Après la cote une pause s'impose

 

 

Texte de Jean Paul L

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2018. All Rights Reserved.