En 2019 notre expo sera le 16 juin et nous vous présenterons la marque Peugeot et ses dérivés Simca Talbot.....

Nombre de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui202
mod_vvisit_counterHier131
mod_vvisit_counterCette semaine333
mod_vvisit_counterSemaine dernière949
mod_vvisit_counterCe mois1977
mod_vvisit_counterMois dernier2568
mod_vvisit_counterToujours712700

2014 Les véhicules se découvrent

EXPOSITION à PELUSSIN (42)

 

Le dimanche 15 juin 2014, le VARP organisait sa 15ième exposition de véhicules anciens à Pélussin. L’édition 2014 était dédiée au thème exclusif des « véhicules qui se découvrent » : autos, camions et autocars qui n'ont pas de toit, où dont celui-ci s'escamote, avaient été invités à se réunir au centre du village. Les véhicules anciens en dehors de ce thème étaient toutefois les bienvenus et stationnaient sur un parking qui leur était réservé dans l'enceinte de l'exposition.

Un temps clément favorisa une fréquentation importante qu'on peut estimé à 2500 visiteurs.

Tout au long de la journée des animations étaient prévues, évolution de modèles réduits radiocommandés, fabrication de cordages, groupe folklorique.

les autos :

Comme à l’habitude, les véhicules étaient classées par catégorie. Sur l'Esplanade St Jean, 4 « centenaires » et 2 « jeunettes de plus de 95 ans » tenaient les places d'honneur : une FORD T carrosserie course de 1909, une ROCHET-SCHNEIDER 11000 et une RENAULT AX de 1912, une CLEMENT-BAYARD LM4 de 1913, une FORD T de 1918 et enfin une VERMOREL LO de 1919. Elles étaient entourées par près d'une vingtaine de voitures d'avant Guerre (AMILCAR CGSs pointe Bordino, BERLIET VIL torpédo, CITROËN B2 coupé de ville et AC4 torpédo, CITROËN Traction 2 exemplaires de cabriolets, DONNET-ZEDEL torpédo, FORD A 2 exemplaires de run-about, PEUGEOT 177B boulangère, RENAULT Monaquatre coupé découvrable, Primaquatre torpédo et cabriolet, Monastella cabriolet, et Vivastella cabriolet, SALMSON S4 61 cabriolet, SIMCA 5 découvrable).


Les voitures françaises de l'après guerre ou des « 30 Glorieuses » étaient présentées dans la cour du collège St Jean : CITROËN 2cv, Dyane, Méharie (les organisateurs avaient bloqué les inscriptions à une demi-douzaine d'exemplaires de chaque modèle) et Visa cabriolet, FORD SAFrance Vedette découvrable, PANHARD ZX et PL17 cabriolets, PEUGEOT 203 découvrable et cabriolet, 404, 504, 204 et 304 cabriolets, RENAULT 4 exemplaires de Caravelle, SIMCA TALBOT Samba cabriolet. Quelques modèles dérivés par des carrossiers indépendants ou séries à petite diffusion complétaient le plateau : ACL Rodéo, AMC RENAULT Alliance cabriolet, BABOULIN Buggy, BRISSONNEAU et LOTZ 4L, GRANDIN Dallas, HOFFMAN 2cv cabriolet et SERA SPS cabriolet.


Les voitures étrangères n'étaient pas en reste : ALPHA-ROMEO spider 2000, BUICK Skylark cabriolet, FIAT 124 spider 2000, MERCEDES 280SL, 350SL et 500SL cabriolets, sans oublier les anglaises, largement les plus représentées, MG et TRIUMPH cabriolets et ROVER découvrables. Enfin n'oublions pas l'inclassable franco-italo-allemande ISETTA BMW (conception italienne, motorisation allemande, fabrication française, mais de plus, ce modèle était sous licence anglaise avec conduite à droite : vous avez dit : Communauté européenne !!

les utilitaires :

Il est de tradition à Pélussin de faire une large place aux véhicules utilitaires. Le thème retenu cette année n'était guère favorable à une participation massive des camions, néanmoins quelques pièces d'exception avaient fait le déplacement. Deux autocars découvrables ayant circulé dans la région de la Salette (38) ont fait le voyage jusqu'à Pélussin (un autocar ROCHET-SCHNEIDER 23000 de 1937 et autocar CITROEN U23 de 1946). Ces deux véhicules qui ont travaillé en concurrence sur le même trajet et à la même époque se sont retrouvé, 60 ans plus tard, garés côte à côte à Pélussin

.

Compte tenu de leur usage ponctuel et de la facilité d'embarquement souhaitée, les véhicules d'incendie furent souvent des véhicules découverts. Deux véhicules prêtés par le musée des Sapeurs Pompiers de Lyon : une autopompe porte-échelle DELAHAYE de 1925, ayant été affectée au service incendie de la ville d’Épinal (88) et un véhicule de premier départ incendie DELAUNAY-BELLEVILLE de 1932, affecté au Corps de sapeurs-pompiers de Montalieu-Vercieu (Isère) ont attiré l'attention des visiteurs. L'auto-pompe Laffly 1922 du Corps des Sapeurs-pompiers de Pélussin compléta ce plateau exceptionnel.

 

Jean Paul L

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2018. All Rights Reserved.